L’asperge, reine du printemps

L’asperge est le légume printanier par excellence. Consommée crue, pochée ou cuite à la vapeur on l’aime pour sa fraîcheur et son croquant.

Parfaite pour notre santé, elle ravie les Français depuis le XVIIème siècle.

Asperges sur une planche de bois

Connaissez-vous son histoire et ses bienfaits ? On vous décrypte tout ça dans notre article du jour, sans oublier de vous donner une super recette.

Petit récap historique sur l’asperge :

L’asperge est certainement originaire du bassin méditerranéen, elle est d’abord consommée à l’état sauvage chez les Égyptiens et les Grecs. Plus tard, ce sont les Romains qui en développent la culture.

Un peu oublié par la suite, l’asperge réapparait à la renaissance ou elle retrouve le palais des gourmets. Reconnue comme un produit de luxe, elle est appréciée des rois et princes d’Europe et sert également de plat favori au roi Louis XIV.

Pour la petite anecdote, le roi aimait tellement l’asperge que son responsable des jardins mis au point une culture sous abris pour qu’il en profite le plus longtemps possible!

Jusqu’au début du XIXème siècle seuls les amateurs fortunés pouvaient s’offrir ce légume raffiné.

Comment se cultive l’asperge ? Pourquoi il y en a des vertes et des blanches, quelles sont les différences ?

L’asperge se cultive de mars à fin juin. Comme vous avez pu le remarquer en faisant vos courses au marché, il en existe plusieurs variétés.

  • L’asperge blanche : elle pousse dans le sable, elle ne voit pas la lumière du jour, c’est pour cette raison qu’elle reste blanchâtre. Dès qu’elle sort son bout du nez de la terre, elle est récoltée. Les asperges blanches sont reconnues pour être plus généreuses et moelleuses que les autres asperges.
  • L’asperge violette : récoltée quand elle a émergé de quelques centimètres, elle vient d’Aquitaine, des Charentes, de la Loire, mais aussi d’Italie. Elle est délicieuse et très appréciée pour son côté fruité.
  • L’asperge verte : cueillie lorsqu’elle mesure une quinzaine de centimètres, elle provient principalement du Rhône et on peut la retrouver en culture ou à l’état sauvage.

Le chiffres clés : Quelques 250 000 tonnes d’asperges sont produites chaque année en Europe, dont 23 000 tonnes en France.

Asperges blanches et vertes

L’asperge est une alliée pour votre santé

Qui a envie de rentrer dans son bikini cet été ? NOUS !!!

Composée à 92 % d’eau, l’asperge n’apporte que 25 calories pour 100 grammes. Elle est ainsi très peu calorique (si vous n’en mangez pas avec une tonne de mayonnaise, on vous voit les gourmands 🙃).

L’asperge participe aussi aux fonctions d’élimination de l’organisme: ses fibres aident au bon fonctionnement intestinal et ses composés diurétiques facilitent le travail rénal.

Elle offre également une large présence de substances minérales et d’oligo-éléments comme notamment du potassium, du calcium, du magnésium et du fer. Aussi, son taux de sodium particulièrement bas en fait le légume idéal pour lutter contre l’hypertension. Ce n’est pas fini ! L’asperge est une bonne source de vitamines C, B, B2 mais aussi E.
En résumé, consommer ce légume c’est apporter une grande source de bien-être à votre corps. 

Il est temps de passer aux fourneaux !

Aujourd’hui nous vous partageons une recette délicieuse printanière qui ravira vos convives: le risotto aux asperges blanches.

Pour réaliser cette recette vous avez besoin de :

  • 1 botte d’asperges
  • 1 branche de céleri
  • Un peu d’ail
  • 1 gros oignon
  • 300g de riz à risotto
  • 1 bouquet garni
  • 20 cl de vin blanc
  • Chiffonnade de jambon de Parme ou Serrano
  • Parmesan à râper
  • Crème liquide 10 cl
  • 1 ou 2 cubes de bouillon de légume dans 1 litre d’eau
  • Du sel et du poivre
  • 50g de beurre

On met son tablier, allez hop, c’est parti !

Préparez en premier vos légumes. Rincez vos asperges, coupez et réservez les pointes d’asperges (là où se trouvent les bourgeons). Ensuite coupez la branche de céleri en petits cubes, émincez l’oignon et écrasez une gousse d’ail. Faites chauffer 2 ou 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans un faitout ou une grande casserole. Puis faites revenir l’oignon émincé avec une pincée de sel. Rajoutez le riz et faites-le chauffer jusqu’à ce que les grains soient bien translucides. Versez le vin blanc doucement pour “déglacer” puis ajoutez la gousse d’ail, le bouquet garni, et commencez à remuer tout doucement sans arrêter le mouvement.

Ajoutez louche par louche le bouillon, tout en remuant. Votre riz sera cuit dans 18-20 minutes, goûtez-le pour être sûre de la cuisson. En parallèle, faites cuire les asperges (pas les têtes que vous avez réservées) 10 minutes dans le bouillon, et mixez-les avec la crème liquide et un peu de bouillon. Filtrez et ajoutez au risotto, mélangez hors du feu.

Risotto aux asperges

Ajoutez les cubes de céleri à la fin pour qu’ils restent croquants. Mélangez 50 grammes de beurre pour donner onctuosité et brillance à votre risotto.

Enfin, plongez 2 minutes dans l’eau bouillante vos pointes d’asperge, égouttez-les et faites-les revenir 3 minutes dans l’huile d’olive. Disposez votre risotto dans une assiette, décorez avec les pointes d’asperge, la chiffonnade et les copeaux de parmesan.

Le tour est joué ! Bon appétit

Vous pouvez retrouvez nos autres recettes sur notre blog.